25 ans de l’Institut des Soeurs Franciscaines Filles de Padre Pio

Les Sœurs Franciscaines Filles de Padre Pio ont rendu grâce au Seigneur pour les 25 ans de leur Institut le mardi 8 décembre 2020 au cours d’une messe présidée en la paroisse Saint Jean-Baptiste de Cotonou par Mgr Roger Houngbédji, Archevêque de Cotonou, et concélébrée par Nosseigneurs Antoine Ganyé, Archevêque émérite de Cotonou, et Clet Fèliho, évêque de Kandi, avec une soixantaine de prêtres en présence de plusieurs fidèles et des Supérieurs majeurs. En plus de la célébration des noces d’argent de l’Institut des Filles de Padre Pio fondé par la père Gilbert Dagnon, il y a deux décennies et demie, cinq nouvelles professes et quatre professes perpétuelles ont émis leurs vœux, tandis que six autres Sœurs ont célébré leurs jubilés d’argent de vie religieuse. Il s’agit des Sœurs Marie-Thérèse Boukari-Traoré, Noélie Dakpo, Yolande Fagbédji, Jeanne Winninou et Alida Zounmahoué (vœux temporaires), Véronique Adjakpo, Florence Agnila, Philomène Nagbèmè et Karen Séidou (professes perpétuelles) ainsi que les Sœurs Patricia Acakpo, Delphine Amahoumi, Chantal Akplogan, Nathalie Hongbété, Augustine Salé et Sidonie Zannou (jubilé d’argent).

À l’entame de son homélie, Mgr Roger Houngbédji a fait l’historique du dogme de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie, avant de délivrer une catéchèse sur le Fiat de Marie et sur les conseils évangéliques. S’adressant aux Sœurs, il déclare :” Mes chères Sœurs, aujourd’hui, il est nécessaire qu’après 25 ans, vous fassiez un bilan, à la lumière de toutes les décisions prises lors de votre deuxième Chapitre général. Il est important que chacune de vous fasse le bilan de son cheminement à la suite du Christ, en ayant à cœur votre charisme tel qu’en dispose l’article 5 de vos constitutions. C’est en vivant pleinement et profondément ce charisme (de la compassion pour toute misère humaine) que vous serez signes de la présence de Dieu au milieu de vous et dans notre monde ». À la fin de l’homélie, les différentes professions se sont déroulées dans une atmosphère de recueillement et de joie.

Norbert KOUDANOU